• Usages de l'eau
  • Changement climatique

Les territoires des bassins en 2050

Publié le 16/10/2020

Selon l’adage « Penser global, agir local », les stratégies d’adaptation au changement climatique se définissent à l’échelle de territoires pertinents. Dès 2010, l’agence a été pionnière en lançant l’étude prospective Garonne 2050 pour éveiller les consciences et tenter de dessiner l’avenir.

Garonne 2050

À l’horizon 2050, les débits naturels d’étiage seront réduits de moitié pour le bassin de la Garonne, territoire par ailleurs très agricole et très attractif d’un point de vue démographique.
Afin de pouvoir anticiper les impacts des changements globaux, l’Agence a commandité l’étude “Garonne 2050”. La démarche prospective originale associe participation du public et modélisation des impacts. 
Que peut-il advenir ? Que sommes nous en capacité de faire ?
Trois films présentent les 3 scénarii contrastés débattus dès 2013 permettant d’éclairer les actions à mettre en œuvre sur le bassin de la Garonne à la lumière de futurs possibles. 

Laisser faire la nature et accepter des débits bien moindres Ajouter aux raccourcis Default

Conserver la nature d'aujourd'hui : compenser l'effet du changement climatique

Les autres bassins en 2050

Les grands bassins d’Adour-Garonne ont également engagé leurs réflexions prospectives pour 2050, afin de définir leur stratégie d’adaptation au changement climatique. Les informations sont consultables sur les sites Internet dédiés des établissements publics territoriaux de bassin (EPTB) :

  • Adour 2050 : l’Institution Adour,
  • Dordogne 2050 : l’établissement public territorial du bassin de la Dordogne, Epidor,
  • Charente 2050 : l’EPTB Charente.

Vous allez aimer