L'action internationale

Publié le 29/10/2020

L’activité internationale de l’Agence contribue à l’aide publique au développement française dans les domaines de l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous. Elle poursuit ainsi l’atteinte des Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030.
Elle se concrétise par le soutien technique et financier à des actions de solidarité (ou de coopération décentralisée) et de coopération institutionnelle.

La coopération décentralisée

La loi Oudin-Santini adoptée en 2005, autorise les agences de l’eau et les collectivités locales et leurs groupements à consacrer jusqu’à 1% de leurs recettes eau et assainissement à des actions de solidarité internationale dans ces mêmes secteurs. L’agence de l’eau utilise ce dispositif pour cofinancer des actions portées en priorité par les collectivités territoriales de son bassin.

La coopération décentralisée est un partenariat entre collectivités locales du Nord et du Sud, associant très souvent une ONG. Ce type de coopération vise à consolider le développement local et la gouvernance des territoires par des actions très concrètes telles que l'alimentation en eau potable ou l’installation de latrines. Elle s'accompagne d'éducation à l'hygiène. Ces opérations se déroulent majoritairement dans les zones rurales où la coopération internationale classique est peu présente.

Au titre de la solidarité internationale, l’Agence cofinance également des projets portés par des associations, mobilisant aussi un appui financier d’une collectivité du bassin.

La coopération institutionnelle

Ce type de coopération vise à promouvoir et partager avec d’autres organismes de bassin, ministères, États... les expériences en matière de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE). L'Agence a signé en mars 2022 le plan d'action de Dakar pour les bassins des fleuves, des lacs et des aquifères.

Les aides d'urgence

De manière ponctuelle, à la suite de catastrophes naturelles majeures, l’Agence peut intervenir en appui aux organisations chargées d’aide d’urgence. L’intervention d’urgence est activée collectivement par les six agences en lien avec la cellule de crise du Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères.

15 millions en moyenne, par an, consacrés par les 6 agences à la solidarité internationale

80 % des projets aidés par les agences de l’eau se situent sur le continent africain

12 millions de financement mobilisés par 85 collectivités en 2020

Exemple de projets financés par l'Agence sur le bassin du fleuve Sénégal

La coopération décentralisée au service de la gestion des ressources en eau
Ateliers de concertation des acteurs du bassin du fleuve Sénégal
Projet MOSIS : exploiter des données satellitaires pour améliorer la gestion des ressources en eau

Pour aller plus loin

Le 25 septembre 2015, les 193 États membres des Nations Unies (ONU) ont adopté un nouveau programme d’action – l’Agenda 2030 - définissant un ensemble de 17 Objectifs de Développement Durable et leurs 169 cibles associées. Un certain nombre concerne l’eau ou la vie aquatique.
L’objectif N°6 prévoit notamment un accès universel à l’eau et à l’assainissement d’ici 2030, à un coût abordable. La question de l’hygiène et de  l’assainissement est également traitée, avec une attention particulière aux besoins des femmes et des personnes en situation vulnérable.