Glossaire

Ce glossaire a pour but de rendre accessible au plus grand nombre les contenus des articles présentés dans le site internet. Il propose la définition de termes techniques en lien avec l'eau et la biodiversité aquatique.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
  • Nappe alluviale

    Volume d’eau souterraine contenu dans les terrains alluviaux (terrains composés de sédiments transportés puis déposés par des cours d’eau, tels que les sables, graviers, cailloux et de l’argile en proportion variable), en général libre et souvent en relation avec un cours d’eau.


  • Nappe captive (ou nappe profonde)

    Quand une nappe se situe entre deux couches de terrains imperméables, elle est dite « captive ». Isolé de la surface du sol par une formation géologique imperméable, le volume d’eau souterraine est à une pression supérieure à la pression atmosphérique (le niveau de l’eau dans un forage est plus haut que la limite supérieure de l’aquifère).
     


  • Nappe d’accompagnement

    Nappe d'eau souterraine en connexion hydraulique avec le cours d'eau. Cette définition est actuellement insatisfaisante dans un certain nombre de cas, et elle devra être remplacée par une méthode de définition des cas où doit être évoquée la notion de nappe d'accompagnement (source : Direction de l'Eau du ministère chargé de l'environnement).
     


  • Nappe libre

    Une nappe libre est une nappe d’eau souterraine dont la surface est à la pression atmosphérique. Un aquifère libre comporte une surface libre au-dessus de laquelle se trouve une zone saturée : le niveau de l’eau dans un puits ou un forage est en dessous de la limite de l’aquifère. ces nappes sont souvent appelées communément nappes phréatiques, terme qui désigne les nappes peu profondes atteintes par les puits, qui ne sont pas nécessairement libres.
     


  • Nappe phréatique

    Première nappe rencontrée lors du creusement d'un puits. Nappe généralement libre, c'est-à-dire dont la surface est à la pression atmosphérique. Elle peut également être en charge (sous pression) si les terrains de couverture sont peu perméables. Elle circule, lorsqu'elle est libre, dans un aquifère comportant une zone non saturée proche du niveau du sol.
     


  • Névé

    Masse de neige durcie qui peut alimenter un glacier.
     


  • Nitrates

    Ils jouent un rôle important comme engrais, car ils constituent le principal aliment azoté des plantes, dont ils favorisent la croissance. Toutes les eaux naturelles contiennent normalement des nitrates à des doses variant selon les saisons (de l’ordre de quelques milligrammes par litre). Dans de nombreuses eaux souterraines et de surface, on observe aujourd’hui une augmentation de la concentration en nitrates d'origine diffuse (entraînement des nitrates provenant des engrais minéraux ou organiques non utilisés par les plantes) ou ponctuelle (rejets d'eaux usées domestiques, agricoles ou industrielles). L’enrichissement progressif des eaux en nitrates peut conduire à compromettre leur utilisation pour la production d’eau potable et conduit, dans certains cas, à des développements importants d’algues. Ce phénomène d’eutrophisation est accentué par la présence de phosphore.
     


  • Nitrification

    Première phase de l'élimination biologique de l'azote, réalisée notamment dans les stations d'épuration. La nitrification est le traitement d'une eau usée qui vise la transformation de l'ammonium (NH4+) en nitrate (NO3-).
     


  • Niveau piézomètrique

    Niveau atteint par l'eau dans un tube atteignant la nappe. Il peut être reporté sur une carte piézométrique.
     


  • NK

    Azote Kjeldhal (azote organique, ammoniaque et nitrites ; ne comprend pas les nitrates).
     


  • Nutriment

    Élément servant de nourriture à un organisme vivant, directement assimilable sans modification physico-chimique. Les nitrates sont la forme essentielle de l’alimentation azotée des plantes....).